Glossaire

Filtre de glossaire
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
A
Absorption
Processus d'attraction d'une substance dans la masse d'une autre substance, de telle sorte que la substance absorbée se lie avec l'absorbant.
Adsorption
Processus physique, lors duquel les molécules d'un gaz, d'une vapeur ou d'un liquide s'accrochent à la surface d'un solide. Par adsorption, on entend la fixation d'une substance, l'adsorbat (dans le cas présent, de la vapeur d'eau), sur la surface d'un corps solide, l'adsorbant. Cette fixation est assurée par des forces de liaison physiques.
Adsorbant
Les adsorbants, également appelés dessiccants dans le domaine du séchage, sont des solides se présentant sous forme sphérique ou de granulés. Ceux-ci comportent une multitude de pores très fins et possèdent, par conséquent, une grande surface interne.
Aer medicalis
Air comprimé à usage médical
Aérosol
Suspension dans un fluide gazeux composée de particules solides, de particules liquides ou de particules solides et liquides avec une vitesse de chute ou une vitesse de dépôt négligeable.
Air atmosphérique
Dans le domaine de l'air comprimé, on désigne par air atmosphérique, l'air ambiant aspiré par les compresseurs.
Air respirable
Dans les hôpitaux, les stations de compresseurs centralisées assurent aujourd'hui la mise à disposition d'air respirable stérile dans les salles de soins. Pour ce faire, l'air comprimé doit être soumis à un traitement afin d'atteindre un très haut niveau de qualité. Ce qui est déterminant dans ce contexte, ce sont les classes de qualité d'air comprimé définies dans la norme ISO 8573-1, à savoir, la classe 1 pour les particules solides et les aérosols résiduels et la classe 4 pour la teneur en humidité. En outre, l'air comprimé doit être soumis à un processus de stérilisation.. Néanmoins la stérilisation devrait être réalisée de façon décentralisée, afin d'écarter les éventuelles influences négatives liées au réseau de distribution.
B
C
Capacité d'équilibre
Le dessiccant est en équilibre avec l'air comprimé humide. Ce qui signifie en d'autres termes que tant que les conditions restent les mêmes, le dessiccant est incapable d'adsorber une quantité supplémentaire d'eau.
Chaleur d'adsorption
Chaleur, dégagée lorsqu'une substance est absorbée par un adsorbant. Elle trouve son origine dans la condensation capillaire. L'énergie thermique libérée entraîne une augmentation de la température dans le lit d'adsorption. L'évacuation de la chaleur d'adsorption s'effectue par l'intermédiaire du débit d'air comprimé sec. Sur un sécheur par adsorption, la température de l'air comprimé séché est toujours plus élevée que la température d'entrée de l'air humide.
Chaleur de l'adsorption
Chaleur, dégagée lorsqu'une substance est absorbée par un adsorbant.
Charbon actif
Forme de carbone, qui se distingue par une capacité d'adsorption élevée pour les gaz et les vapeurs.
Charge résiduelle
En fonction du taux d'humidité et de la température de l'air de désorption, le dessiccant conserve un reste d'humidité. La charge résiduelle fixée comme objectif lors de la désorption est un facteur significatif pour l'obtention du point de rosée spécifié pour l'air comprimé à sécher.
Concept de la désorption à contre-courant
La désorption de la cuve d'adsorption chargée en humidité s'effectue à contre-courant, autrement dit, dans le sens inverse de l'adsorption.
Concept de la désorption dans le même sens que l'adsorption
La désorption de la cuve d'adsorption chargée en humidité s'effectue dans le même sens que l'adsorption.
Contact direct
On parle de contact direct, lorsque le produit ou son emballage primaire entre en contact direct avec l'air comprimé ou dans les voies respiratoires (par ex. l'air respirable) ou à des endroits internes ou externes non protégés par de la peau (par ex. en cas de blessures).
D
Débit nominal équivalent
Conditions de circulation équivalentes à travers le filtre, afin de maintenir la même vitesse à des pressions autres que la pression de référence indiquée par le constructeur.
Désorption
Processus physique, lors duquel les molécules d'un gaz, d'une vapeur ou d'un liquide sont écartées de la surface d'un solide. La désorption est le processus inverse de l'adsorption. Lors de la désorption, les molécules d'eau sont relâchées de la surface du dessiccant. Elles passent alors en phase vapeur. L'évacuation de l'eau passée en phase vapeur s'effectue par l'intermédiaire du flux d'air de désorption.
Diffusion
Le déplacement de molécules de gaz ou de fines particules, causé par un gradient de concentration.
E
Efficacité
Rapport entre la concentration des particules retenues, autrement dit, la concentration amont moins la concentration aval, et la concentration des particules présentes en amont.
F
G
Gel de silice
Le gel de silice est un hydroxyde de silicium Si(OH)₄ polymère d'acide silicique préparé à partir de silicate de sodium. WikipédiaMasse volumique : 700 kg/m³
H
HACCP
L'abréviation signifie Hazard Analysis and Critical Control Points, en français, analyse des risques au niveau des points de contrôle critiques.
Humidité absolue de l'air
L'humidité absolue de l'air est une mesure directe pour la quantité de vapeur d'eau contenue, donc sa masse volumique et sa concentration, dans un volume d'air donné. Elle est habituellement exprimée en grammes d'eau par mètre cube d'air. Elle est limitée vers le haut par l'humidité maximale, le point de saturation. Dans le cas de l'air, la limite de saturation est influencée en premier lieu par la température. Température plus élevée de l'air = limite de saturation plus élevée.
Humidité relative de l'air
L'humidité relative de l'air est le rapport exprimé en pourcentage, entre la concentration momentanée en vapeur d'eau et la concentration maximale possible en vapeur d'eau. L'air ne peut absorber qu'une quantité définie de vapeur d'eau et ce, en premier lieu, en fonction de la température. Lorsque la température de l'air augmente, la concentration maximale possible en vapeur d'eau augmente. Si ici la concentration en vapeur d'eau reste la même, l'humidité relative diminue.
I
J
K
L
Lévitation
La lévitation est le fait, pour un objet, de se déplacer ou de rester en suspension au-dessus du sol, sous l'effet d'une force plus grande que la gravitation ou pour diverses raisons...
M
Mouvement brownien
Mouvement aléatoire de particules de très petite taille (de moins de 0,2 µm), généré par le bombardement de ces particules par des molécules de gaz. Du fait de ce mouvement aléatoire et en forme de spirale, les particules décrivent des trajectoires beaucoup plus grandes qu'en temps normal et sont ainsi plus faciles à capturer.
N
O
Oxyde d'aluminium activé
Forme hautement poreuse et granuleuse d'oxyde d'aluminium avec une capacité d'adsorption préférentielle pour l'humidité issue de gaz, de vapeurs et de certains liquides.
P
Percée du filtre
La quantité d'impuretés qui traverse le filtre, divisée par la quantité d'impuretés qui entrent dans le filtre
Percée et capacité dynamique
Si le point de rosée admissible est dépassé, on parle de "percée". La capacité d'absorption d'humidité du dessiccant jusqu'à la percée est appelée capacité dynamique. La capacité dynamique est toujours plus faible que la capacité d'équilibre. La capacité peut être influencée par les facteurs suivants : • la température d'entrée lors du processus d'adsorption • la pression de service de l'air comprimé à sécher • la teneur en eau de l'air comprimé à sécher • la durée de contact entre l’air comprimé à sécher et le dessiccant. • la température d'entrée lors du processus d'adsorption
Perte de charge
Désigne la différence de pression résidant entre les côtés haute pression et basse pression d'une résistance à la circulation de l'air comprimé.
Point de rosée
Le point de rosée ou la température de point de rosée est la température à laquelle l'air, suite au refroidissement, atteint l'état de saturation pour l'absorption de vapeur d'eau et à laquelle du condensat se forme. Le point de rosée mesuré pour de l'air comprimé est appelé point de rosée sous pression.
Point de rosée sous pression
Le point de rosée désigne la température à laquelle un mètre cube d'air comprimé à une pression correspondante, est saturé à 100 % avec de la vapeur d'eau. Si l'air comprimé se refroidit jusqu'à une température inférieure à celle-ci, il se forme du condensat. Si l'air sous pression est détendu à la pression atmosphérique, les molécules d'eau se répartissent sur un volume plus important. Il apparaît ainsi une sursaturation de l'air, ce qui conduit à un abaissement de la température du point de rosée. Sur ce principe repose entre autre le processus de séchage de l'air de la surcompression.
Point de rosée, sous pression
Point de rosée à la pression indiquée
Pression de service
Pour atteindre la puissance requise par l'outillage et les machines-outils pneumatiques, il est impératif de disposer d'une pression de service correcte. Ainsi, il est possible, qu'un outil pneumatique, offrant normalement 100 % de sa puissance à une pression de service de 6 bar, perde déjà 20 à 25 % de sa puissance lorsque la pression de service ne chute que de 1 bar. Cette perte de charge peut être générée par une longueur trop importante des conduites d'alimentation ou par une section insuffisante.
Pression différentielle
Désigne la différence de valeur entre deux pressions apparaissant simultanément à des points de mesure différents.
Procédé de nettoyage CIP
CIP est l'abréviation de Cleaning in Place, un procédé de nettoyage utilisé pour le nettoyage d'installations de production. Le nettoyage s'effectue directement sur l'installation, sur site, sans avoir à désassembler les composants. L'installation est rincée par un fluide correspondant, puis séchée avec de l'air comprimé.
Q
R
Refroidissement
La phase de refroidissement consiste à évacuer la chaleur emmagasinée dans le dessiccant. Ceci s'effectue à l'aide du flux d'air de refroidissement.
Régénération (activation)
La régénération est le rétablissement de la capacité d'adsorption (par la remise en condition du dessiccant). Dans le cas d'un sécheur par adsorption avec régénération par apport de chaleur, la régénération comporte les phases de désorption et de refroidissement.
Rétention directe
Collecte de particules de taille relativement importante (1,0 µm et plus) en surface ou à proximité de la surface du média filtrant . Les particules entent en collision avec les fibres ou la structure du média filtrant, sans s'écarter de la circulation le long des lignes de courant.
S
Sécheur par adsorption "sans chaleur"
La régénération s'effectue sans apport de chaleur externe. Toute l'énergie nécessaire pour le processus de régénération est prélevée dans le système. Une partie du flux d'air comprimé séché est prélevée, puis détendue à la pression atmosphérique pour être utilisée comme vecteur d'énergie principal pour la régénération.
Sécheur par adsorption HOC
Partout où l'on produit de l'air comprimé à l'aide de compresseurs non lubrifiés, on peut utiliser des sécheurs par adsorption du type "Heat-Of-Compression" (chaleur issue de la compression). En effet, la chaleur dégagée durant le processus de compression est utilisée pour assurer la désorption sur les installations HOC.
T
U
V
Vapeur
Gaz, qui présente une température inférieure à la température critique et qui peut ainsi être liquéfié par isothermie.
W
X
Y
Z
Rhéomètre
Appareil de mesure pour la détermination des propriétés de déformation et d'écoulement de matériaux...